» Je crois même qu’une mère n’aimerait pas moins un enfant qu’on lui aurait changé en nourrice, si elle l’avait reçu de bonne foi pour le sien, si elle avait pris soin de sa première éducation, et s’était habituée à le caresser et à le chérir. »

fête des mères 2015 (11)

(Carlo Goldoni)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s